Atelier élaboration des supports communication.

Atelier élaboration des supports communication.

Du 4 au 6 septembre 2019, des acteurs de la société civile, des représentants des communautés locales et des communicateurs, tous installés sur le territoire de la commune de Dschang, étaient à l’école de la bonne gouvernance locale.
La rencontre ponctuée par des formations sur la Décentralisation, la gouvernance locale, le rôle des médias et d’une société civile active, a été portée par le service de Communication de la municipalité, avec la collaboration du service de Coopération et des partenariats, et le soutien financier de la coopération Nantes, dans le volet « Soutien à la promotion de la démocratie locale, à l’expression de la société civile et la lutte contre les discriminations. L’organisation sur le plan technique était l’œuvre du Cercle International de Réflexion et de Communication pour le Développement(CIRCOD).
Dans son mot d’ouverture des travaux, SM Beaudelaire Donfack, maire, a dit la joie qui l’animait : « Pour rendre possible un développement endogène, il faudrait que tous les acteurs de la société jouent chacun son rôle. A ce titre, la communication est un facteur prépondérant, dans la mesure où c’est elle qui permet à l’exécutif communal de regarder dans la direction voulue par les populations, en vibrant au diapason des attentes de celle-ci.
» C’est-à-dire, en s’informant sur les enjeux de développement portés par les administrés, en priorisant la mise en œuvre des projets souhaités par les bénéficiaires… En retour, c’est encore la communication qui permet aux communautés de s’informer, sur ce que la commune et ses partenaires font pour elles… »
Au nombre des exposés théoriques qui ont servi de sources d’inspiration à des exercices pratiques, l’assistance a eu l’honneur d’écouter le Pr Bernard Momo, coordonnateur du Programme national de gouvernance, s’épancher sur les enjeux de la décentralisation, à travers le sous-thème : « Décentralisation, démocratie locale et participation citoyenne » et le journaliste Hindrich Assongo qui a entretenu son auditoire sur les principes d’élaboration des messages, les genres radiophoniques appropriés en Communication pour le Développement(C4D) et les bases de la programmation radiophonique.

Avant de se séparer, au soir du troisième jour, les participants ont réécouté les spots et microprogrammes où ils ont posé leurs voix, après avoir conçu leurs scripts, en vue de la validation définitive de ceux-ci, avant leur diffusion à l’adresse du destinataire final : le public.

Add Comment