INSTALLATION DE MONSIEUR LE PREFET DU DEPARTEMENT DE LA MENOUA

INSTALLATION DE MONSIEUR LE PREFET DU DEPARTEMENT DE LA MENOUA

DISCOURS DE BIENVENUE DU MAIRE DE LA COMMUNE DE DSCHANG SA MAJESTE DONFACK BEAUDELAIRE.

Excellence Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest
Excellence Monsieur le Ministre, Directeur du Cabinet du Premier Ministre
Monsieur le Préfet du Département de la Menoua
Monsieur le Recteur de l’Université de Dschang
Messieurs les Sous-Préfets des Arrondissements du département de la Menoua
Honorables Sénateurs et Députés au parlement du Cameroun
Mesdames et Messieurs les Maires
Mesdames et Messieurs les Délégués et Chefs de Services Départementaux
Mesdames et messieurs les responsables de forces de Défenses et de maintien de l’ordre
Elites extérieures et intérieures de la Menoua

Autorités judiciaires, Religieuses, politiques et académiques
Leurs Majestés, les têtes couronnées, gardiens de nos traditions ancestrales
Messieurs les ministres du culte
Distingués invités en vos rangs, et prérogatives
Mesdames et messieurs, très chers invités.

Je suis très heureux de prendre la parole au nom des populations de la Menoua, pour vous souhaiter une cordiale et chaleureuse bienvenue à cette esplanade de la place des fêtes de Dschang à l’occasion de la passation de commandement entre le Préfet entrant Monsieur MBOKE Godlive NTUA Administrateur Civil Principal et S.E Monsieur BALUNGELI Confiance EBUME, Préfet sortant désormais Ministre, Directeur du Cabinet du Premier Ministre.
L’instant que nous vivons est toujours celui d’une intense joie et de fête. La tradition républicaine en a fait un rituel d’où la solennité de la présente cérémonie. En effet dans la vie des administrations, la quête de l’efficience, de l’efficacité et de la performance interpelle leurs très hautes hiérarchies à promouvoir la mobilité des responsables administratifs de manière à éviter qu’elles ne s’enlisent dans les habitudes, la routine et la bureaucratie. En principe l’administration sort toujours victorieuse de cette opération censée élargir les horizons de son action.
Mesdames et messieurs, très chers invités.
Un Préfet aguerri pétri d’expériences et doté de grandes connaissances professionnelles s’en va. Nous retenons de son excellence BALUNGELI Confiance EBUME, un humaniste, homme d’action et de conciliation, attentif et bienveillant. Au cours de son séjour à Dschang, il a su s’impliquer personnellement à la recherche des solutions aux problèmes qui se posaient dans tous les secteurs de la vie du Département ; notamment ceux relatifs au développement socio-économique, à la promotion de la femme et de la famille, à l’apaisement des populations sinistrées suite aux incursions agressives des fauteurs de troubles venus des Départements voisins en proie à la crise dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, à l’encadrement des déplacés qui trouvent dans la Menoua les conditions idoines pour une vie paisible, à la promotion du sport, du vivre ensemble et du bilinguisme, à la lutte contre le grand banditisme. Monsieur le Préfet sortant, nous avons pu mesurer le temps de votre séjour dans la Menoua votre aptitude à répondre aux grands défis. Tenez suite à l’effondrement de l’immeuble à Dschang, du grave accident à la falaise de Foréké-Dschang et aux terribles inondations de Fossong-wentcheng et de Santchou, vous avez été très proche des populations, apportant des solutions morales, psychologiques et matérielles efficaces dans la gestion de ces tristes évènements. C’est dire Monsieur le Ministre, votre séjour a été très denses actions. Par ma voix, les populations de la Menoua dans son ensemble vous expriment leur profonde gratitude et leur parfaite reconnaissance. Elles vous souhaitent bon vent dans la suite de votre carrière.
Monsieur le Préfet entrant, permettez-moi de vous accompagner à un rapide tour du propriétaire. Le Département de la Menoua dont vous prenez les rênes a une superficie de 1380 km2 pour une population estimée à 600 000 âmes en 2019. Il compte 06 Arrondissements à savoir Fokoué, Penka-Michel, Fongo-Tongo, Santchou, Nkong-Ni et bien entendu Dschang son Chef-lieu cité historique, touristique, culturelle et universitaire qui fut jusqu’à 1961 la capitale de la Région Bamiléké. Elle est aujourd’hui une ville en pleine mutation et très cosmopolite peuplée de plus de 140 000 âmes dont 30 000 étudiants vivant en paix.
Politiquement, la Menoua est un Département dont le loyalisme jamais démenti aux institutions de la République et à la personne qui l’incarne fort heureusement, à savoir S.E Paul Biya ne souffre d’aucun doute. Et ce n’est que logique si ses 06 Communes ainsi que ses 06 Parlementaires sont tous issus du parti proche du gouvernement, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC). Toutefois, la prééminence de ce parti n’occulte nullement la cohabitation pacifique et cordiale de tous les partis politiques légalisés qui exercent librement leurs activités tant en périodes électorales qu’en dehors.
La Menoua dispose par ailleurs d’importantes potentialités naturelles, économiques, culturelles, touristiques, humaines et intellectuelles. Et les principales activités qui y ont cours sont : l’agriculture, l’élevage, la pisciculture, l’apiculture, l’artisanat, le commerce. Les populations s’y attèlent avec courage et détermination sans toutefois pouvoir éradiquer la pauvreté qui est le principal handicap de la plupart d’entre elles ; situation aggravée par la crise dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dont la conséquence directe est le déplacement des populations qui doivent être prises en charge.
C’est dire Monsieur le Préfet que la tâche qui vous attend à savoir éradiquer la pauvreté et promouvoir le développement dans la paix est ardue.
Mais, nous vous savons à la hauteur de la tâche car l’esquisse de portrait et de vos états de service qui vous ont précédé à Dschang nous rassure de votre grande capacité à gagner le pari développement dans la Menoua. Nous allons tous vous y accompagner sans condition. Compter sur la saine et efficace collaboration de tous pour gagner le combat contre la pauvreté, l’insécurité, l’insalubrité, l’incivisme fiscal, le désordre urbain, le chômage des jeunes.
Monsieur le Préfet, je ne saurai occulter les difficultés quotidiennes qui entravent l’accès immédiat de nos populations au bien-être. Il s’agit entre autre des infrastructures de mobilité dans nos villes et en zones rurales, du difficile accès à l’eau potable, de l’insuffisance énergétique et de l’éclairage public pour lutter efficacement contre l’insécurité, de l’accès aux soins de santé primaire et maternelle, de l’insuffisance en infrastructures scolaires et en personnel.
Malgré les efforts fournis par le gouvernement et les autorités municipales dans le cadre du transfert des compétences et des ressources issues du processus de la décentralisation, beaucoup reste à faire pour promouvoir le développement humain décent.

Excellences Mesdames et Messieurs,
Nous osons croire et espérer qu’au lendemain des assises du Grand Dialogue National voulu par S.E Paul Biya, l’infatigable mendiant de la paix, Dialogue présidé avec doigtée et professionnalisme par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, le Cameroun dans le contexte de la paix retrouvée doit finaliser sereinement le processus de la décentralisation pour booster enfin le développement local pour le grand bien de nos populations.

Excellence Monsieur le Gouverneur, Distingués invités,
Une fois de plus au nom des populations de la Menoua, je réitère au Préfet entrant une chaleureuse bienvenue et un heureux séjour à Dschang et au Préfet sortant, nos vœux de plein succès pour la suite de sa carrière.

Vive le Département de la Menoua.
Vive le Cameroun et son guide éclairé Son Excellence Paul BIYA.
Je vous remercie.

Add Comment